Liens commerciaux

0

Dans un article publié jeudi sur son site internet, le très sérieux journal britannique The Guardian a laissé entendre que le président Joseph Kabila était un ancien chauffeur de taxi.

« Kabila, a former taxi driver, has however received support from some African leaders [Kabila, un ancien chauffeur de taxi, a cependant reçu le soutien de certains dirigeants africains]« , telle est la phrase que l’on peut lire dans l’article écrit par Ruth Maclean et Jason Burke, journalistes du média britannique.

Dans cet article intitulé: « La République démocratique du Congo fait face à la guerre civile« , les deux journalistes, spécialistes de l’actualité africaine dans la région des Grands lacs et de l’Afrique de l’Est, expliquent que le pays court un risque de guerre civile si le président Joseph Kabila ne quittait pas le pouvoir à l’issu de son deuxième et dernier mandat qui s’achève le 19 décembre prochain.

Toutefois, la fameuse phrase traitant le Président « d’ancien chauffeur de taxi » a été également retrouvée dans un article du New York Times, écrit par JEFFREY GETTLEMAN en décembre 2012, et un autre du journal The Telegraph, écrit par le journaliste David Blair en mai 2006.


En République démocratique du Congo, il y a également une polémique populaire sur la naissance de Joseph Kabila, ses détracteurs affirmant qu’il serait le fils de Laurent-Désiré Kabila et d’une femme tutsie, Marcelline Mukambukuje (ce qui était mal vu durant le conflit), ou même d’autres origines. Quelques jours avant qu’il ne devienne président en 2006, le gouvernement avait révélé que sa mère était une Congolaise du Maniema, Sifa Mahanya. Par la suite l’opposition présente Étienne Kabila qui se déclare aussi fils de Laurent-Désiré Kabila et qui affirme que Joseph Kabila est le fils d’un ancien opposant rwando-tanzanien, Christophe Adrien Kanambe, et de Marcelline Mukambukuje, résidant en Ouganda. Selon lui, il a été adopté par Laurent-Désiré Kabila après la mort de son père.

Officiellement, Joseph Kabila Kabange est né le 4 juin 1971 à Hewa Bora II, au Sud-Kivu. Sous le régime de Mobutu, il est en exil en Tanzanie où il se fait appeler, pour des raisons de sécurité liée à sa clandestinité. Il est inscrit à l’école française de Dar es Salaam. Il s’occupe également des pêcheries que son père possédait alors sur le lac Tanganyika. En octobre 1996, il rejoint ce dernier, lors de la première guerre du Congo et est formé au métier des armes par le chef d’état-major de l’armée rwandaise, James Kabarebe. Il devient Major-général. Aucun passage sur un quelconque métier de taximan n’est évoqué.

capture-decran-2016-11-12-a-8-11-53-pm

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top