0
Liens commerciaux



*C’est un appel ferme et tempérant. C’est un appel au sens aigu de retenue et de responsabilité. Les organisateurs du Meeting d’aujourd’hui à Kinshasa et les forces de l’ordre sont ainsi placés sous les viseurs des patrouilles de la Monusco, telles qu’annoncées, hier, dans une forte déclaration, Maman Sidikou Sambo, le Représentant Spécial de Ban Ki-moon en RD. Congo. Au passage, il salue l’initiative de la CENCO pour ses bons offices entre les signataires de l’Accord du 18 octobre 2016, à la Cité de l’Union Africaine, et le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement. Il fonde, dit-il, un réel espoir que de ces échanges constructifs, naîtra un large consensus sans lequel, l’organisation des élections apaisées, crédibles et transparentes, ne saurait être qu’un pur leurre. Dans cette même déclaration, il se félicite, enfin, de l’implication de la Région des Grands Lacs et, en particulier, des Chefs d’Etat de la République d’Angola et de la République du Congo, pour accompagner ces efforts, en vue de sauvegarder la stabilité de la RDC. Lisez, ci-dessous, Maman Sidikou Sambo !

Déclaration du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC

A la veille du meeting annoncé par le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement demain le 5 novembre 2016, je voudrais lancer un appel à l’adresse de tous les Congolais, notamment les organisateurs de ce meeting et leurs militants, ainsi qu’aux forces de l’ordre de la province de Kinshasa censées encadrer cet évènement, de faire preuve de retenue et de responsabilité.

Je tiens à mettre l’accent sur la nécessité du respect par tous des lois de la République, y compris les dispositions constitutionnelles garantissant les libertés de manifestation, de réunions pacifiques et d’expression, dans un espace politique ouvert ; ce sont là les conditions indispensables à une démocratie véritable et vivante.

A cet égard, je voudrais me féliciter des avancées non négligeables qui ont été réalisées dans la recherche d’un plus large consensus visant à apaiser les esprits et permettre l’organisation d’élections paisibles, crédibles et transparentes dans un délai raisonnable, à travers l’Accord politique du 18 octobre 2016 et les bons offices entrepris par la Conférence Episcopale Nationale du Congo, avec l’aval du Président de la République.

Je tiens également à saluer l’implication de la Région des Grands Lacs et, en particulier, des Chefs d’Etat de la République d’Angola et de la République du Congo, pour accompagner ces efforts, en vue de sauvegarder la stabilité de la RDC.

Pour les Nations Unies, le dialogue reste la voie privilégiée. Nous avons été tous ici en RDC profondément touchés par les évènements tragiques des 19 et 20 septembre 2016, qui ont endeuillé sans distinction d’appartenance politique.

Les Congolais, de tous bords, doivent dans un sursaut patriotique privilégier l'intérêt supérieur de la RDC en tournant le dos à la violence.

Des femmes de l’opposition et de la majorité m’ont récemment approché pour dire « plus jamais ça ». Nous avions alors fait part de notre profonde inquiétude au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Aujourd’hui, face à l’espoir réel de contacts constructifs entre les deux camps sur intervention personnelle du Chef de l’Etat, la MONUSCO tient à réaffirmer qu’elle soutient entièrement les efforts nobles des évêques catholiques.

Nous prenons entretemps des mesures pour renforcer nos patrouilles demain dans la ville de Kinshasa pour veiller, en soutien aux forces de sécurité congolaises, au respect de la personne humaine et la protection des biens publics et privés.

Je vous remercie de votre attention.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top