Liens commerciaux

0

*’’Trois défis majeurs s’imposent à nous. Il s’agit respectivement, de la consolidation de la paix, de la sécurité et de la stabilité politique ; de la reprise de la stabilité économique et monétaire ; et de la poursuite sans désemparer du processus électoral déjà engagé, avec en toile de fond, l’organisation des élections attendues, conformément au calendrier de la CENI’’, a déclaré substantiellement ce samedi 31 décembre 2016, dans la soirée, Joseph Kabila Kabange, dans un message de vœux à la nation, à l’occasion de festivités de Nouvel An 2017. Au passage, il a salué les efforts engagés par les Evêques en vue d’un consensus plus large qui consacrera, à son avis, la stabilité politique durant la période transitoire jusqu’aux élections.

Message de Vœux à la Nation du Président de la République, Joseph Kabila Kabange

Mes Chers Compatriotes,

Dans quelques heures, l’année 2016 sera derrière nous, et avec elle, tous les souvenirs des faits l’ayant émaillée, dans nos vies personnelles, dans celle de nos familles, mais également dans la vie de notre Nation.

J’aurais bien voulu que ces souvenirs ne soient comblés pour chacun de nous que d’événements heureux. Hélas, l’année qui s’achève aura été marquée par plein d’embuches, d’épreuves et des complots à répétition.

A l’aube de l’an 2017, beaucoup de sacrifices ont été encore consentis, des morts déplorés à l’issue des violences gratuites mues par la crise de responsabilité au sein de la classe politique, et des ingérences étrangères illicites.

Voilà pourquoi mes premières pensées vont d’abord vers ceux qui, en ce moment festif, endurent des souffrances dans leurs chairs dans divers centres de santé et homes de retraites ; et à ceux qui, parmi nos êtres chers, nous ont quittés dans diverses circonstances durant l’année, spécialement ceux de nos compatriotes tombés sur divers champs d’honneur, en train de protéger l’intégrité territoriale, la paix et la souveraineté nationale, afin que notre pays survive en tant qu’Etat indépendant dans le concert des Nations.

Chers Compatriotes

Pour l’an 2017, fort du consensus issu de l’Accord politique pour l’organisation d’élections apaisées, crédibles et transparentes et, tenant compte des efforts de compromis engagé par les Evêques de la CENCO, 2017 s’annonce comme une année de plusieurs enjeux.

Trois défis majeurs s’imposent à nous. Il s’agit respectivement de :

la consolidation de la paix, de la sécurité et de la stabilité politique ;
la reprise de la stabilité économique et monétaire ; et de
la poursuite sans désemparer du processus électoral déjà engagé, avec en toile de fond, l’organisation des élections attendues, conformément au calendrier de la CENI.
A ce sujet, maintenant que d’aucuns ont expérimenté les limites et les dérives de la stratégie d’appel à la violence, et que tous les prétextes aux complots divers contre la République sont ôtés, J’en appelle au sens de responsabilité de chacun et à l’engagement sincère de tous, à créer des véritables conditions de paix et de stabilité sur toute l’étendue du territoire national, en vue de permettre à notre Centrale électorale, actuellement en déploiement aux fins du processus d’enrôlement des électeurs, de finaliser sereinement les listes électorales, en vue de la convocation de l’électorat.

Je m’assurerai que chacune des institutions concernées fasse sa part et que plus rien ne nous distraie de cet objectif.

En effet, seul notre peuple, dans sa souveraineté devra demeurer la source du pouvoir dans notre pays, par la voie des urnes, conformément aux prescrits pertinents de la Constitution.

En attendant ce rendez-vous historique avec le peuple souverain, J’en appelle ici également à toutes les institutions concernées de la République, en premier lieu le Gouvernement, de concentrer leurs efforts sur la maîtrise du cadre macro-économique en vue de relancer la production nationale à travers l’option levée de la diversification de notre économie, la poursuite de l’assainissement du climat des affaires, l’attrait de nouveaux investissements productifs et la création des emplois, spécialement en faveur des jeunes.

Chers Compatriotes,

Au seuil de l’année 2017, Je formule les vœux de voir les Congolaises et Congolais vivre en paix, s’adonner à leurs activités productives et contribuer à la prospérité nationale, s’enrôler massivement et participer à la consolidation de notre jeune démocratie.

A ceux des parties encore agitées de la République, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, Je les rassure que les dispositions sont prises pour engager une guerre sans merci contre tous les groupes armés récalcitrants, en vue de mettre définitivement un terme au cycle de violence qui les déstabilise sans cause et qui n’a que trop durée.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo.

Bonne et heureuse année 2017.

Je vous remercie.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top