Liens commerciaux

0
Jean-Marc AYRAULT, ministre français des Affaires étrangères, est arrivé au Conseil des Affaires étrangères qui a lieu ce lundi 12 décembre 2016 à Bruxelles.




« Des actes de répressions ont été commis au mois de septembre. Des responsables vont faire l’objet des sanctions, c’est la position que je défendrai. Vous connaissez la position de la France. C’est de demander le respect de la Constitution. Nous craignons vraiment l’escalade de la violence.





 Cela dépend des décisions que le Président en place va prendre dans les prochains jours, c’est-à-dire le respect de la Constitution, l’engagement à ne pas se représenter, l’organisation de nouvelles élections. L’épiscopat a pris l’initiative de relancer le Dialogue (…). J’espère que la raison l’emportera parce que la date du 19 décembre approche à grands pas », a-t-il dit aux journalistes présents avant d’entrer dans la salle.






Doit-on attendre le 19 décembre avant de sanctionner ?

« Il s’agit des sanctions qui concernent les responsables d’actes des violences perpétrés il y a plusieurs mois. Il est important que la Communauté internationale et l’Union européenne adressent un message d’une grande fermeté et d’une grande clarté »


Une interview à suivre ici.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top