Liens commerciaux

0
L'Union européenne s'apprête à sanctionner sept hauts responsables de la République démocratique du Congo (RDC) accusés d'y entraver le processus démocratique, ont indiqué vendredi plusieurs sources européennes.

Les gels d’avoirs et interdictions de séjour dans l’UE ciblant ces sept personnalités –« essentiellement des responsables sécuritaires« , selon l’une de ces sources– pourraient être décidés lundi à l’occasion d’une réunion à Bruxelles des ministres des Affaires étrangères des 28.

« Les sanctions seront certainement sur la table« , a déclaré un haut responsable européen. Et « elles devraient être adoptées« , d’après un diplomate.

« Au niveau technique, c’est prêt, mais la décision politique doit être prise par les ministres« , a tempéré un autre diplomate européen, s’exprimant lui aussi sous couvert de l’anonymat.

Selon lui, « une petite minorité » parmi les 28 souhaiterait attendre jusqu’au 20 décembre pour voir si la médiation en cours menée par l’Eglise catholique congolaise peut déboucher sur une sortie de crise.

Contacté par Reuters, le conseiller diplomatique du président Kabila, Barnabe Kikaya bin Karubi, affirme que que les sanctions seraient «très destructrices» pour le dialogue en cours sous l’égide de la CENCO.

« Ces sanctions compliqueront encore plus la situation, alors que même les modérés sont assis autour d’une table« , a-t-il déclaré à Reuters.

Avec AFP & Reuters.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top