Liens commerciaux
           

0
L’opposition signataire de l’accord du 18 octobre revendique une place de choix pour Vital Kamerhe, le chef de sa délégation au dialogue de la cité de l’Union Africaine. Dans son document de proposition sur les arrangements particuliers, dont ACTUALITE.CD a eu copie, cette frange de l’Opposition déclare soumettre le sort de Vital Kamerhe, arrivé troisième à l’élection présidentielle de 2011 après Kabila et Tshisekedi, à la CENCO et aux autres composantes.



« L’opposition politique signataire de l’accord du 18 octobre a fait beaucoup de concession allant jusqu’à laisser au Rassemblement la présidence du Conseil National de Suivi de l’Accord ainsi que le poste de premier ministre pour faire avancer le processus. Une place de choix est réservée au premier et au deuxième de l’élection présidentielle de 2011 et la tendance est d’oublier celui qui était troisième à cette élection, le co-modérateur de le la délégation de l’Opposition signataire de l’accord du 18 octobre. Il est aussi le Chef de la délégation de l’opposition signataire aux travaux du Centre interdiocésain de Kinshasa. Et son parti, l’UNC, étant la 3ème force politique de l’Opposition à l’Assemblée nationale, son sort devrait être soumis à la CENCO et aux autres composantes, » dit le document.
Cette frange de l’Opposition a précisé que c’est grâce à l’Opposition politique signataire de l’Accord du 18 octobre qu’on est arrivé à l’accord du centre interdiocésain, la base du travail étant l’accord de la Cité de l’Union africaine, ajoute le document collectivement signé par Vital Kamerhe, Steve Mbikayi et Mokonda Bonza.

Stanys Bujakera Tshiamala

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top