Liens commerciaux

LIVE COUPE D ' AFRIQUE CAN GABON 2017

0
Les discussions sur l’arrangement particulier de l’accord de la Saint Sylvestre se sont poursuivies vendredi 13 janvier au Centre Interdiocésain à Kinshasa autour des clés de répartition des ministères sur base du poids politique de chaque composante. Le Rassemblement et la Majorité restent divisés sur le partage des ministères de souveraineté.

Selon la cellule de communication de la CENCO, la répartition des postes ministériels vont être débattues ce samedi après l’opération de compilation de toutes les propositions par le secrétariat technique de l’épiscopat. D’après les participants, deux sous commissions ont été composées pour compiler les propositions des postes ministériels tels que présentées par chaque partie prenante.

Il ressort de ces clés de répartition que chaque composante tient à garder des postes tout en vantant son poids politique.

Du côté de la Majorité présidentielle, les délégués veillent sur les postes de souveraineté qui ne doivent pas échapper au contrôle du Chef de l’Etat Joseph Kabila. Pour le Rassemblement, il faudra rechercher l’inclusivité même dans la répartition de postes ministérielles.

« Le plus important c’est de faire une répartition équilibrée qui tienne compte de la pondération de certaines fonctions. Le Rassemblement aura le poste de Premier ministre. Ceci devra compter dans la répartition qui s’en suit, en tenant compte de deux parties prenantes mais également des composantes à l’intérieur de ces parties prenantes. Et cela va faire l’objet des échanges dans les deux jours qui viennent. Donc tout ce weekend sera intense en terme des discussions et des négociations», affirme Denis Sessanga, membre du rassemblement.

Par ailleurs au cours des travaux de vendredi 13 janvier, les délégués ont analysé les propositions des parties en discussion sur le Conseil national de suivi de l’accord (CNSA). Selon la CENCO, les participants ont analysé le profil des membres et leur répartition au sein de cet organe d’appui à la démocratie.

La Société civile interpelle les négociateurs

L’Alliance des leaders de la société civile pour des actions concertées a appelé vendredi 13 janvier la classe politique congolaise à tenir compte de la composante société civile dans la répartition des responsabilités dans le processus de la mise en application de l’accord du 31 décembre. Le coordonnateur de cette structure Jean Marie Ntantu Meyi demande également à tous les acteurs politiques réunis au Centre Interdiocésain de « tout mettre en œuvre pour que les élections se tiennent à la date convenue ».

radiookapi.net


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
....
 
Top