Liens commerciaux

0

Dans une tribune envoyée à la rédaction de POLITICO.CD, le député Jean-Claude Vuemba, président national du MPCR et membre du Rassemblement fustige la Majorité Présidentielle qu'il accuse de broquer l'application de l'accord signé le 31 décembre dernier.


18 jours après sa signature, l’accord trouvé entre le pouvoir et l’opposition en République démocratique du Congo n’est toujours pas appliqué, alors que des discussions autour de l’arrangement particulier s’enlisent. Dans sa tribune, le député Vuemba ampute la responsabilité au pouvoir, qu’il dénonce, menaçant d’en recourir « au peuple » si l’accord n’est pas appliqué.

La tribune de l’honorable Jean-Claude Vuemba

L’Honorable Jean Claude VUEMBA rappelle qu’au cours des années 2015 et 2016, notre peuple était victime de la barbarie et intolérance politique de notre pays, nous en avons assez, le peuple congolais a besoin d’une paix durable au cours de l’année 2017.

Nul n’ignore que le particularisme dû à notre histoire unique doit nous amener au choix réellement impératif d’un processus allant vers plus d’égalité, en voulant s’offrir le luxe d’un pouvoir à vie, la MP risque de procéder à la désarticulation honteuse de l’architecture constitutionnelle du pays, après plus de quinze années d’exercice du pouvoir issu pourtant des élections.

La MP se croit encore détenteur de la légitimité et la légalité après le 19 Décembre 2016. Les négociations sur l’arrangement politique traînent par la mauvaise volonté de cette même majorité, à cause des ministères régaliens (défense nationale, intérieur, justice, finances et mines), se disant qu’ils ne céderont rien, cela nous pousse à affirmer sans peur d’être contredit que « les pyromanes politiques ne se transformeront jamais en sapeur-pompiers ».

La MP est censé réaliser que Mr Joseph Kabila occupe la présidence par le compromis du 31 Décembre 2016, et jusqu’à la preuve du contraire il n’y a pas un pouvoir légitime en RDC, le Parlement reste la seule et l’unique Institution légitime du pays, seule la mise en application de l’accord du 31 Décembre 2016 pourra légitimer les restes des Institutions.

Le Rassemblement de l’opposition soucieux de sa responsabilité devant Dieu et la Nation, en vue d’épargner le peuple Congolais de bain de sang s’est comporté en sapeur-pompier en laissant à la Majorité les 26 Gouvernorats des provinces. Au regard de ce qui précède le Rassemblement ne peut pas accepter d’accorder une fois de plus la part du lion à la Majorité dans les postes ministériels pour ne pas trahir le peuple congolais dans la faisabilité de la mise en œuvre de ce processus transitionnel.

Le gouvernement en gestation est attendu par notre peuple pour organiser les élections avant le 01 Décembre 2017, d’où un partage en toute équité s’avère indispensable, le Rassemblement ne doit en aucun cas laisser la Justice et l’Intérieur, moteur de fiabilité des urnes sous la gestion de la MP, si la MP s’impose en voulant s’offrir la part du lion, nous demanderons à nos Délégués de bien vouloir claquer la porte en vue de nous permettre de prendre acte de la mauvaise foi de la Majorité de respecter accord.

Le temps passe si vite que nous risquons de ne point amener le souverain primaire à exercer son droit légitime de se choisir ses dirigeants dans la transparence qui nous avait échappé en 2006 et 2011. La patience du peuple congolais a des limites que personne ne pourra gérer, malgré le système sécuritaire qui montre ses biceps auprès de la population non violente. Mais nous continuons à enterrer nos morts à l’Est et ailleurs.

Nous appelons nos amis de la Majorité à une autre attitude qui peut contribuer à l’avancement de notre jeune démocratie et non au recule de cette dernière au profit des intérêts égoïstes.
A bon entendeur ! Salut

Fait à Kinshasa, le 17 Janvier 2017

Le Président du MPCR
Jean Claude VUEMBA LUZAMBA
Député National

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top