Liens commerciaux

0


*Le chargé de sécurité de l’entraîneur Florent Ibenge a succombé dimanche dernier pendant que se déroulait le match RDC - Ghana.




Les Congolais attendaient un trophée de la part de leur équipe nationale à la CAN Gabon 2017, mais le destin en a décidé autrement.Les Léopards, écartés de la compétition au stade des quarts des finales par les Blacks stars du Ghana, ont dû juste contentés de ramener la dépouille de Me Washino Mbombo qui faisait partie de la délégation rd-congolaise en terre gabonaise.



La nouvelle a créé de l’émoi au sein de la délégation de la RDC, le dimanche 29 janvier au stade d’Oyem, pendant que se déroulait le match RDC-Ghana, comptant pour le quart de finale de la CAN Gabon 2017. 


Me Washino Mbombo, un élément de la sécurité de V.Club de Kinshasa et garde du corps de l’entraîneur Jean Florent Ibenge, a été victime des malaises soudains pendant le voyage du mercredi 25 janvier, sur le trajet retour Port Gentil-Libreville-Oyem. Samedi, un hélicoptère de l’organisation de la CAN l’avait évacué d’Oyem pour la capitale gabonaise. L’inévitable est tout de même arrivé.


Me Washino Mbombo est parti avec la délégation congolaise au Gabon à bord de l’avion affrété par le Gouvernement, rapportent certains témoins. « Il était en bonne santé. Il a même suivi les trois matchs du premier tour livrés par les Léopards », ajoutent d’autres personnes, avec qui l’infortuné partageait une même chambre dans un hôtel à Oyem. 


Sa mort, intervenue juste après l’élimination du onze national, a plongé les membres de la délégation dans le désarroi. Mais, cela ne les a pas empêché de se rendre à Libreville où ils doivent, en principe, prendre un vol régulier d’Air Côte d’Ivoire avec la dépouille de l’illustre disparu. 


Les Congolais au Gabon pour soutenir les Léopards ont tenu le deuil à l’ambassade de la RDC avant de regagner Kinshasa dès le mercredi 1er février.


Très connu dans le monde sportif congolais, Me Washino Mbombo est un vaillant pratiquant d’arts martiaux. Mais c’est en karaté qu’il a plus excellé, en remportant plusieurs titres sur le plan national. Il a même représenté la RDC dans plusieurs compétitions internationales. 


Au Gabon, il n’était pas qu’un simple supporter qui venait applaudir les Léopards sur les gradins. Il était aussi commis pour assurer la sécurité de l’équipe nationale et, par ricochet, celle du staff technique avec, à sa tête, Florent Ibenge.


Le décès de Me Washino Mbombo n’est pas seulement un coup dur pour les pratiquants d’arts martiaux congolais, Il touche également les Léopards qui gardent une pensée pieuse pour cet illustre disparu dont le savoir-faire fait objet de plusieurs témoignages, notamment sur les réseaux sociaux et à travers les rues de Kinshasa où il ne passait pas inaperçu.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top