Liens commerciaux
           

0
Le spectacle offert actuellement par la classe politique congolaise fait penser au concept de « fin de l’histoire » développé par un philosophe américain après l’effondrement du bloc communiste et le triomphe planétaire de l’idéologie capitaliste. Pour le penseur américain, c’était la fin de l’histoire puisque le capitalisme n’avait plus de force alternative en face et d’adversaire de taille.
Toutes proportions gardées, on assiste à une forme de résignation collective de nature comparable en République Démocratique du Congo où les forces de l’opposition qui ne juraient que par la bataille finale contre le camp Kabila, se sont tout d’un coup dégonflées au tournant de la Saint Sylvestre. L’homme à qui on promettait de ne plus être reconnu comme président de la RDC après le 19 décembre 2016 a maintenant entre ses mains le destin de l’une ou l’autre figure de l’opposition qui voudrait devenir ministre et qui est disposé à l’accompagner dans son « glissement à durée indéterminée ». Oui, à durée indéterminée parce que, faut-il le rappeler, Joseph Kabila a maintenant des garanties aussi bien sur le plan juridique que sur le plan politique pour se maintenir au pouvoir quasiment sans limitation de durée.
Sur le plan politique, il a l’aval de toutes les forces politiques aux termes de l’accord du 18 octobre 2016 dit du Camp Tshiatshi et l’accord du 31 décembre 2016 dit de la CENCO. Sur le plan juridique, il a à son profit deux arrêts de la Cour constitutionnelle : l’arrêt du 11 mai 2016 qui lui garantit de rester en fonction jusqu’à l’installation du nouveau président, et l’arrêt du 17 octobre 2016 qui autorise la CENI à reporter l’organisation des élections à une date indéterminée. Kabila a une nouvelle garantie, celle de la participation de l’opposition au pouvoir. La RDC devient ce modèle à part où la majorité au pouvoir et toutes les oppositions marchent la main dans la main avec le président. Donc plus de lutte politique puisqu’ils sont tous ensemble avec le "Raïs" qui n’a plus d’adversaire en face ??? C’est-à-dire la fin de l’histoire…Bob Lukanga
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top