Liens commerciaux

0
L'analyse du Maroc
Commençons par ma phrase fétiche avant de faire une analyse de l'adversaire.
"Tout entraineur organise son équipe en fonction des deux paramètres importants;
° Le système de jeu à mettre en place
° La stratégie de jeu qui contient l'animation défensive et offensive.
Ce sera très difficile de comprendre la stratégie d'Hervé Renard face à la RDC pour deux raisons:
° L'animation offensive de la RDC privée de Bolasie. Par conséquent, nul besoin de craindre la force offensive en contre attaque de la RDC.
° Il essaiera de déviner ce que le coach Ibenge prépare pour pallier à l'absence de Bolasie. Un 4-4-2 ou un 4-3-3?
Toutesfois, Hervé Renard évolue souvent dans un 3-4-3 ou 3-5-2; Il tient en compte la force de relance de ses défenseurs et de l'intelligence dans la conservation de balle de ses milieux.
Un fin stratège...difficile de le battre tactiquement et surtout quand il s'agit de la RDC.
Voici donc pour vous l'analyse du Maroc!
1. Point de vue tactique
Dispositif tactique en 3-4-3 avec un milieu en losange. L'animation offensive se base sur des combinaisons entre ces ' milieux. Ils sont constamment en permutation dans le rond central et privilégient les passes dans l'axe, puisque les deux ailiers y percutent souvent. Les deux ailiers ont une tendance: Ils entrent souvent balle au pied vers l'axe puisqu'ils n'ont pas la vitesse. Du coup, ils sont nombreux au milieu du terrain et cela les permet de maintenir une pression haute sur le porteur de ballon en cas de perte de balle.
NB : Faiblesses :
°Le plus gros point faible de cette équipe est la lenteur de son axe central. Avec un système à 3-4-3, l'axe central est à la merci des contres dangereux, pas sur les ailes mais directement dans l'axe.
°Ils s'exposent souvent dans des duels en un contre-un, ils ont une maitrise excessive qui ne les donne pas souvent un avantage athlétique face à des attaquants véloces.
° Avec un jeu trop concentré dans l'axe, l'attaquant de pointe se perd et son démarquage devient difficile.
° Les deux latéraux apportent beaucoup au milieu et en attaque, ce qui les rend vulnérable en contre attaque.
2. Point de vue technique
Une des équipes les mieux affutées dans ce domaine. Ce sera difficile de les prendre balle aux pieds. Souvent en une ou deux touches de balle maximum, les marocains sont très doués techniquement dès leurs bases arrières.
Avec ce milieu à 4, c'est sur qu'ils monopoliseront le ballon et privilégierons la construction à partir de leur milieu de terrain. Ils sont patients balle aux pieds et trouvent des brèches grâce à des bons dribbleurs.
NB; Le plus gros danger de cette équipe marocaine; "Les phases arrêtées. Ils profitent au maximum des coups francs et corners. Ils savent placer les ballons là ou il faut.
3. Point de vue physique
Physiquement au point, que ce soit dans la récupération ou dans la conservation de la balle. Ils ont du mal face aux équipes sub-sahariennes, à cause de l'intensité qui leur est imposée. Pour maintenir leur domination ils doivent en principe être capables de tenir physiquement pour que leur avantage technique aient des effets. Quand ce n'est pas le cas, le Maroc lâche prise et perd en concentration.
Ils exercent un énorme pressing en perte de balle et cela leur coute de l'énergie. Ils fournissent beaucoup d'efforts en 1ère mi-temps que ce soit dans la recuperation et dans la conservation de la balle.
4. Point de vue Expérience
Une équipe avec des joueurs qui jouent dans de gros championnats Européens et sont habitués aux terrains africains. La réalité africaine, ils la connaissent bien et sont caractérisés par une grosse capacité technique et psychologique. Leur attitude sur le terrain a une grosse influence sur les décisions des arbitres.
Conclusion : Ils joueront avec un complexe de supériorité comme toute équipe du Maghreb qui se respecte. Ils auront la possession du ballon et chercherons à tuer le match dès la première mi-temps. Ils utiliserons la colonne vertebrale comme point de répère pour appuyer leurs attaques et seront souvent en supériorité numérique au milieu du terrain mais en infériorité numérique dans les 16 derniers mètres.
Batu ya mayele bakoyeba ndenge ya ko profiter!!!
sourcz l'expert #Joshua_Bellini.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top