Liens commerciaux

0

L'opinion nationale et internationale a suivi avec surprise le comportement choquant de Eve Bazaiba et le MLC lors de la tenue du dialogue national inclusif conduit par la CENCO. Eva Bazaiba a, de le départ, refusé de siéger au motif qu'il fallait accorder 5 places au lieu de deux. Après l'intervention des Évêques et quelques diplomates elle et son MLC ont regagné les dialogue.

Il faut révéler quand même que lors de débats en plénière sur ce cas, tous les observateurs avaient constaté curieusement que ce dossier était défendu par les membres de la délégation de la MP dont Azarias Ruberwa et Ramazani Shadari. Après avoir compris la stratégie malveillante du MLC et de la MP, le Rassemblement a du céder à l'augmentation du quota du MLC.

Quand ce dernier revient au dialogue, il convient une autre stratégie avec la MP pour pousser le Rassemblement à quitter le dialogue. C'est ainsi qu'ils vont conjointement refusé de céder à la demande du Rassemblement d'étendre la congestion ou l'inclusivité aux exécutifs provinciaux et cette question fut notée comme une de divergences majeures. Le MLC va en plus s'opposer farouchement et systématiquement à plusieurs amendements proposés par le Rassemblement pour empêcher Joseph Kabila à briguer un 3eme mandat ou faire un référendum. N'eut été la détermination du Rassemblement ces amendements ne seraient jamais passés.

Comme ils ont constaté que leur plan n'avait pas marché et que les travaux tendaient à leur fin, les deux alliés de l'ombre susnommés vont convenir que le MLC quitte les travaux au motif qu'on lui a refusé le poste de Président du mécanisme de suivi! Encore et comme toujours c'est la MP qui va tenter de défendre son retour pour retarder la signature de l'accord. Et cela va se poursuivre jusqu'à la signature ou nous avons appris que Alexis Tambwe et Ramazani Shadari ont signé avec réserve que le MLC revienne aussi, mais dans l'intérêt malveillant. Et voici la raison après plusieurs entretiens avec certains membres de la MP et du MLC.

En effet, il nous revient que la MP a convenu un deal avec la MLC pour se soutenir mutuellement. Et celui a mené cette démarche n'est autre que Matata Ponyo auprès de Eva Bazaiba contre le versement de la somme de 500.000 USD dont une avance est déjà faite de l'ordre de 250.000 USD. L'objectif était de compliquer et énerver le Rassemblement pour qu'il quitte le dialogue et ainsi permettre à la MP de prendre l'opinion nationale et internationale témoins avant de lancer son nouveau projet du référendum pour changer la constitution et ouvrir la voie du 3eme mandat à Joseph Kabila.

Donc, Eva Bazaiba et le MLC sont de traitres en dépit du faux discours qu'ils tiennent en public. Ils sont corrompus pour saboter le processus du dialogue et les bons offices de la CENCO. Congolaises et congolais réveillons -nous pour démasquer les ennemis de notre pays et les bouter hors d'état de nuire.
c-news

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top