Liens commerciaux

0
Présente aux obsèques de Tshisekedi à Bruxelles ce dimanche 5 février au Palais d’Heysel, la fille de feu le président Joseph Kasa-Vubu s’est confiée au micro de 7SUR7.CD. Connue pour son franc-parler, elle n’a pas du tout ménagé la Belgique.
Pour elle, si tout le monde avait eu le courage de défier la dictature, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

«Je suis très très touchée de voir que son aura est restée intacte et la population congolaise est toujours au rendez-vous. Mais maintenant il va falloir qu’on se ressaisisse pour que nous sachons nous relever afin de conduire notre pays vers un État de droit qui était cher à Étienne Tshisekedi Wa Mulumba. l’État de droit n’est pas encore réalisé et c’est le grand défi qui se pose à nous maintenant», a-t-elle dit.

Justine Kasa-Vubu considère le deuil du Président du Conseil des Sages du Rassemblement comme une humiliation suprême.
«Voilà un fils du pays qui a gagné les élections en 2011 mais qui n’a pas été soutenu dans cette victoire. J’ai vu beaucoup de personnalités Belges ici, j’ai aussi entendu beaucoup de discours, mais c’est de l’hypocrisie totale. Alors j’espère que nous n’allons pas nous laisser bernés par cette hypocrisie et que nous allons prendre les choses en mains pour exiger le départ de Joseph Kabila, et qu’on ne vienne pas nous parler de l’accord», a-t-elle déclaré.

Pour elle, après Étienne Tshisekedi, on ne peut pas parler d’une cohabitation avec Joseph Kabila.

Berkmans Kitumu/Correspondant 7SUR7.CD au Benelux
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top