Liens commerciaux
           

0
Dans un communiqué officiel, Marie-Ange Mushobekwa Likulia (photo), au nom du gouvernement, "condamne fermement les actes ignobles (de terreur).., terroristes qu'aucun état moderne épris de valeurs républicaines et soucieux des droits fondamentaux de la personne humaine, ne saurait tolérer".


Kamuina Nsapu

La Ministre des droits humains rappelle qu'une "milice se réclamant du chef coutumier procéde à des attentats contre des vies humaines ainsi qu'à tous les symboles de l'état".

Le gouvernement souligne que "cette milice recrute et utilise des enfants soldats, recrutés de gré ou de force, pour commettre des atrocités, au fallacieux motif de venger leur chef traditionnel".

"L'usage excessif de la force ne devrait pas se mesurer au nombre des victimes (déploré par la Ministre) mais bien plus du danger incalculable auquel pourrait aboutir ce genre de comportement, s'il n'était pas maîtrisé par les forces de l'ordre".


Bundu dia Kongo

Le gouvernement prend à témoin l'opinion nationale et internationale "sur les propos incitant à la haine tribale et à la violence, véhiculés par son gourou Ne Mwanda Nsemi".

Qui, regrette la ministre, "monte les communautés congolaises les unes contre les autres..."


Le gouvernement précise qu'il "ne ménagera aucun effort pour sauvegarder les droits fondamentaux des citoyens".
Dans la même rubrique

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top