Liens commerciaux

0
La rédaction de Katangapost avait vent de l'information qu'un tête en catimini se mijote entre Kabila et quelques leaders du Rassemblement en vue d'aplanir les divergences sur le mode des scrutins du Premier ministre. Après recoupement auprès, l'information s'avère vraie. Quelques leaders du Rassop veulent rencontrer Kabila en cachette pour discuter sur le mode de désignation du PM. La rencontre se fera discret. Sans caméra ni micro. Et l'heure indiqué, pendant la nuit. Ces leaders se sont résolu de donner trois noms au président de la République, comme l'exige la MP. Car, selon eux, le poste est attribué au Rassop, et il faut activer les bactéries pour que le PM, soit nommé le plus tôt possible. Le nom du frère aîné de Moïse Katumbi, Katebe Katoto serait à la manœuvre.

Car, il a toujours soutenu l'idée de la MP, que des noms soient proposés au président sur base de son pouvoir discrétionnaire il portera son choix sur la personne qu'il voudra nommé au poste de PM. Des leaders et non le moindres du Rassop caressent déjà cette idée de caller un rendez-vous avec Joseph Kabila. L'idée est venue des opposants signataires de l'accord de la cité de l'OUA, dont certains exercent la pression sur des leaders du Rassop. Le grand problème qui demeure maintenant, c'est de persuader d'autres leaders et partis du Rassop pour mettre en exécution le plan. Chose qui ne sera pas facile. "La primature nous reviens selon l'accord avec les évêques. Nous allons présenter trois noms au président de la République.

Nous présenterons des noms des personnes avec qui, nous pouvons travailler avec eux, sans problème question de garder une bonne cohabitation au sein du Rassop", l'idée n'est pas mauvaise, a dit un cadre du Rassop, qui a requis l'anonymat. Si ce schéma était approuvé, cela réduirai les chances de Félix Tshisekedi qui a été plébiscité par le Rassop, comme candidat PM. Dans la dynamique de l'opposition l'idée a germé. Des responsables de ce regroupement des partis politiques sont déjà en contact avec la kabilie pour rencontrer Kabila. C'est le cas de Freddy Matungulu, selon des indiscrétions, il a été reçu par Kabila. A Tshisekedi et à Katumbi de prendre leur responsabilité. Au cas contraire, le Rassemblement cours vers une implosion.



JACKSON MUSONDA
Journaliste Indépendant
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top