Liens commerciaux

0

L’amphithéâtre du Fleuve Congo Hôtel a été plein comme un œuf le samedi 15 avril dernier. Motif : les officiels et les jeunes congolais sont allés prendre part à la cérémonie consacrée à la présentation de l’Université des Etudes Scientifiques et Technologiques de Tunisie, en sigle UPES. L’on a noté la présence des membres du Gouvernement dont le Ministre de l’ESU, Steve Mbikayi ; le Ministre des Relations avec le Parlement, Justin Bitakwira et le Ministre des droits humains, Marie-Ange Mushobekwa. La cérémonie a commencé par l’hymne national après que le Président de l’UPES ne puisse prendre la parole pour présenter cette grande Université Africaine. Abdellatif Khamassi, parce que c’est lui qu’il s’agit, a commencé par remercier les officiels congolais qui ont accepté de rehausser de leur présence cette grande manifestation. Il faut reconnaître que c’était une opportunité que l’UPES donne à la jeunesse congolaise qui désire étudier à l’étranger.

Devant l’assistance, Abdellatif Khamassi, Président de cette Université, soutient que son Université a réuni toutes les conditions pour offrir aux africains, en général et, congolais, en particulier, une formation de qualité pouvant leur permettre de trouver rapidement un emploi décent. Pour améliorer la qualité de l’enseignement, l’UPES a concilié la formation théorique à la formation pratique. C’est d’ailleurs la raison majeure qui a poussé son Promoteur de le construire dans un quartier plein d’entreprises. « Notre Université date de 2001 ; c’est une université qui a réuni toutes les conditions favorables pour permettre aux jeunes, qu’ils soient tunisiens ou Africains d’avoir une formation de qualité et trouver un emploi…

Notre Université se trouve dans un quartier d’Affaire, c’est-à-dire, qu’elle a pas mal d’entreprises. L’étudiant peut se permettre d’avoir une formation d’abord au sein de l’Université et à la fin, à la dernière année de sa formation, il peut subir une formation au sein de l’Entreprise. Cette formation peut permettre une intégration au sein même de l’entreprise », a déclaré Abdellatif Khamassi, Président de l’UPES. Abordant la question relative aux objectifs que se fixe l’Université des Etudes Scientifiques et Technologiques, Khamassi soutient que « Pour les jeunes congolais, africains d’une manière générale, notre objectif c’est de leur offrir une véritable formation, un diplôme qui va leur permettre de trouver de l’emploi. Pour cela, il y a des conditions parce que ces étudiants doivent obligatoirement participer au développement de leur pays. Nous avons trois facultés, à savoir : les sciences de gestion ; l’informatique, et l’informatique appliquée à la gestion», a-t-il argué. Au niveau de la République Démocratique du Congo, l’UPES travaille en collaboration avec Travels Spped qui est une agence de voyage dirigée par Nash Mbombo. Cette agence permet aux étudiants congolais qui acceptent d’étudier à l’étranger de se déplacer sans inquiétude. Aussi, elle facilite l’accès des congolais dans des Universités étrangères. Invité des marques lors de cette grande manifestation, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire a donné ses impressions par rapport à cette initiative de l’UPES.

«L’initiative est très bonne. Vous savez que nous encourageons toujours la coopération entre pays du Sud, entre africains. Nous avons eu la chance de connaître l’Université UPES qui, à mon avis, rempli des conditions pour former la jeunesse. Nous encourageons les jeunes congolais à faire leurs études à l’UPES en Tunisie. Nous avons été très contents et satisfaits des informations qu’on a reçues par rapport à cette Université Tunisienne. Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, nous sommes en train de nous battre pour rendre nos Universités plus compétitives dans trois ans, mais n’empêche que nous puissions aussi importer la connaissance des autres. Ils doivent partir apprendre et revenir pour servir la nation », a-t-il dit. Et de poursuivre que « Personne ne peut se suffire. Donc, les uns peuvent apprendre ici et les autres ailleurs, questions de pouvoir encourager l’échange entre les pays africains. Nous disons que c’est toujours un peu plus coûteux que les enfants congolais puissent aller ailleurs tenant compte des moyens disponibles, c’est comme ça que lors de l’audience que j’avais accordée au Président de l’UPES, je l’avais encouragé à moyen terme de pouvoir installer une Université ici en RDC. L’apport des privés est très important parce que nos Etats ont trop de problèmes pour investir dans l’Enseignement et quand les privés les font, nous leurs encourageons car ils pourront contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement ».

Le satisfecit de Nash Mbombo

«Je crois qu’aujourd’hui, nous avons une preuve que les jeunes peuvent faire énormément beaucoup de chose en République Démocratique du Congo. Voir ce qui vient de se passer cet avant-midi, autant d’officiels qui se sont déplacés, je crois qu’il y a un ouf d’avenir, un ouf d’espoir et je crois nous devons dire merci au Président Khamassi qui s’est mobilisé pour venir tisser des relations très profondes avec la RDC. Et moi je crois en tant que jeune entrepreneur congolais, ça ne peut que nous réjouir de voir cette collaboration naître », a-t-il loué l’initiative. A dater de ce jour, les jeunes congolais qui désirent rejoindre l’UPES peuvent rapidement entrer en contact avec Travels Speed qui est une agence sérieuse spécialisée dans le domaine de voyage et aussi dans le domaine de l’éducation.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top