Liens commerciaux
           

0



L’ambassadeur français auprès des Nations-Unies François Delattre a exprimé le mercredi 12 avril 2017 l’inquiétude de la France après la nomination qu’il a jugée non-consensuelle de Bruno Tshibala à la primature de l’Etat congolais.

« La nomination par le Président Kabila d’un Premier ministre non-consensuelle, dans une procédure qui ne respecte pas les termes de l’accord du 31 décembre, est particulièrement inquiétante », a dit le diplomate français dans son intervention au Conseil de sécurité des Nations-Unies.

François Delattre a insisté sur la mise en œuvre de cet accord qui, d’après lui, constitue la seule feuille de route crédible pour une sortie de crise.

« La violation de cet accord est porteuse de graves risques pour la stabilité et l’avenir de la RDC », a souligné ce représentant de la France auprès de l’ONU.

François Delattre a également fait état de la préoccupation de la France en ce qui concerne l’insécurité dans l’espace Kasaï.

« La France condamne les actes de violence observés dans la région au cours des derniers mois et attend avec intérêt les résultats des enquêtes conjointes entre la RDC et la Monusco sur les violations et les atteintes aux droits de l’Homme et au droit humanitaire dans la région. Le lâche assassinat de deux experts des Nations-Unies dans cette région de Kasaï souligne avec davantage d’acuité encore la dégradation de la situation localement. La France appelle à ce que toute la lumière soit faite sur ce très grave évènement, afin que les responsables soient identifiés et traduits devant la justice », a dit le diplomate français dans son allocution auprès des Nations-Unies.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top