Liens commerciaux

0




La plate-forme de l’opposition, le Rassemblement, rejette les consultations initiées depuis le mardi 11 avril par le premier ministre Bruno Tshibala pour la formation du nouveau gouvernement de la République.

« Le Rassemblement qui réaffirme sa ferme désapprobation sur la nomination de monsieur Bruno Tshibala comme Premier ministre tient à informer l’opinion tant nationale qu’internationale qu’il ne participera pas aux consultations initiées par monsieur Bruno Tshibala pour la formation de son gouvernement. De plus, le Rassemblement souligne qu’il n’a mandaté personne pour le représenter aux dites consultations », a indiqué le président du conseil des sages de cette plate-forme, Pierre Lumbi, dans un communiqué publié ce jeudi.

Le Rassemblement appelle, dans le même communiqué, le président Joseph Kabila au « respect de l’accord du 31 décembre 2016, sans délai et dans son intégralité ». Pierre Lumbi exhorte en outre « la population à rester mobilisée et vigilante pour poursuivre sans relâche les pressions sur le pouvoir jusqu’à ce que l’accord du 31 décembre soit intégralement mis en œuvre et les élections libres, crédibles et pacifiques soient organisées au plus tard le 31 décembre ».

Depuis la mort d’Étienne Tshisekedi le 1er février 2017, la plate-forme le Rassemblement s’est scindée en deux ailes, l’une pilotée par le duo Félix Tshisekedi – Pierre Lumbi et l’autre par Joseph Olengankoyi et Bruno Tshibala.

Bien entendu, le nouveau premier ministre est issu de cette dernière aile alors qu’avant de mettre un terme à leurs bons offices dans les négociations politiques sur l’arrangement particulier, les évêques catholiques congolais avaient tranché de ne traiter qu’avec l’aile Félix Tshisekedi – Pierre Lumbi.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top