Liens commerciaux

0


Des hommes armés identifiés aux miliciens Nyatura ont fait irruption dans la soirée de lundi 29 mai 2017 à l’hôpital général de référence de Mweso dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu). Ils ont enlevé Deo Chiza Rumesha, médecin chef de bloc chirurgie de l’hôpital et conduit à une destination inconnue. Cinq autres personnes ont été blessées par balle lors de l’incident, confie des sources à Mweso.




«C’était des hommes munis d’armes à feu, bâtons en main, vêtus de manteau. Jusqu’à présent, on ne sait pas où ils sont partis avec lui. Les premières impressions montrent que ce sont des miliciens Nyatura, ils sont actifs près de Mweso. Le médecin enlevé est chef de bloc chirurgie de l’hôpital général de Mweso», a dit à ACTUALITE. CD, un médecin travaillant à Mweso.




L’hôpital général de référence de Mweso est la plus grande structure sanitaire dans la région accueillant des patients de tout bord. L’hôpital bénéficie notamment de l’expertise et soutien de l’Ong Médecins sans frontières présente dans la contrée.




Par ailleurs, un militaire a tiré à bout portant la soirée de lundi sur un jeune dans la localité de Kitshanga lors d’une discussion ayant tournée au vinaigre.




«A Kitshanga on a fusillé un jeune garçon hier dans la soirée lors d’une dispute entre des jeunes et un militaire. On l’a amené à l’hôpital et on a tenté de faire tout ce qu’on pouvait mais il est décédé au bloc opératoire à l’hôpital», a dit un habitant de Kitshanga-centre.




Le Nord-Ouest du territoire de Masisi connaît un activisme intense des groupes armés qui s’illustrent notamment par de kidnapping. Parmi les groupes armés actifs dans la région figurent notamment les Nyatura dirigés par un certain Kasongo actifs à Kashuga, Conseil National pour le Renouveau et la Démocratie (CNRD), branche de la rébellion rwandaise FDLR.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top