Liens commerciaux

0

Le Porte-parole du MLC Jean Jacques Mamba a au cours d’une interview accordée à un média de la place confirmée pour ce vendredi 30 juin, la tenue des états généraux de la jeunesse du MLC au Complexe GB. Cette journée de travail réunira plus d’une centaine de jeunes du MLC qui déboucherons de partout. Le leitmotiv de ce rendez-vous est réorganisation de la jeunesse du MLC dans la perspective des élections à venir. Sur ce, tout est fin prêt selon Mamba pour que la messe des jeunes Bembiste vive. Pendant l’interview Mamba a évoqué d’autres aspects de l’actualité notamment, les départs enregistrés du MLC de Gecoco Mulumba, Jeans Jacques Mutuale, Thomas Luhaka, Germain Kambinga, des anciens cadres du MLC dont Mamba saluent la bravoure bien qu’opposé à leur vision politique. Le Rassemblement et l’organisation des élections selon l’esprit de l’accord de la saint sylvestre signé le 31 décembre ont aussi été au cœur des échanges. En ce qui concerne l’organisation des élections d’ici la fin de l’année, selon l’esprit de l’accord du 31 décembre, le MLC Mamba dit que c’est un impératif que les élections soient organisées cette année afin de rétablir l’ordre constitutionnel. «Lire ci-dessous l’interview de Jean Jacques Mamba».


Jean jacques Mamba nous voyons sur les écrans un spot de votre parti politique qui parle des états généraux de la jeunesse MLC pour ce 30 Juin, de quoi s’agit-il ?
Il s’agit d’une journée de travail sur la réorganisation de notre jeunesse en prévision des élections à venir.

Vous parlez des élections on ne peut plus hypothétiques pour cette année, mais à observer il nous paraît que vous vous adressez aux jeunes de Kinshasa uniquement …
En ce qui concerne les élections, nous savons tous que si ça dépendait de monsieur KABILA uniquement, elles n’auraient jamais lieu avec la constitution actuelle, c’est clair qu’il n’en veut pas, en tout cas pas celles lors desquelles il ne sera qu’électeur. Mais voyez-vous chacun et tous sommes sociétaires de la RDC, et nous aurons ces élections malgré lui et sans lui. Par ailleurs je vous informe que toutes les délégations nationales et étrangères de la jeunesse seront représentées aux états généraux, je vous y invite comme observateur.

Il y a eu Germain Kambinga et Gecoco Mulumba avant vous qui ont fait un travail remarquable, pensez-vous être à la hauteur de la tâche?
Je ne réfléchit pas en ces termes-là et je les salue en passant. Les partis politique se nourrissent d’efforts collectifs, ils ont fait ce qui était possible et suivant leur vision, et je ferai aussi ce que je pense être essentiel suivant ma perception de la fonction. Le temps sera le meilleur auteur de l’histoire de cette comparaison.

Nous comprenons votre fausse modestie, mais GECOCO a quitté le MLC et non sans bruit suite à votre signature des arrangements particuliers « made in KABILA », le MLC a désormais une image ternie, pensez-vous être en mesure d’évoluer à contre-courant ?
On ne saurait avoir la prétention dans une vie politique d’être toujours en harmonie avec les sympathisants ou l’opinion publique, c’est un déni de démocratie. La contradiction est l’essence du combat politique et j’estime qu’au jour d’aujourd’hui, le rassemblement et L’UDPS ont payé le prix cher des options de gouvernance qu’ils ont levé, nous avions refusé de gouverner avec KABILA et savions pourquoi….

A vous écouter, vous semblez accuser le rassemblement d’être à la base du chao actuel ?
Pas d’amalgame possible, Monsieur KABILA reste et demeure le problème de notre pays, il a péché par son incapacité mais aussi n’agit que de mauvaise foi. Mais nous disons que s’il n’y a pas élections cette année, la majorité dira que c’est Monsieur TSHIBALA du rassemblement, le premier ministre qui a échoué, donc « l’opposition » et c’est ce que dès le début, le MLC ne voulait pas assumer. Dans les faits, Monsieur TSHIBALA ne gère pas grand-chose, c’est un figurant……

Felix Tshisekedi réclamait l’application de l’accord notamment la primature, pensez-vous qu’il aurait été mieux à même d’organiser les élections ?
J’estime qu’on ne peut pas réduire le désordre actuel au fait que Monsieur Felix Tshisekedi aurait dû être premier ministre suivant l’accord. Les choses me paraissent plus compliquées que cette assertion. Je ne porte aucun jugement sur sa personne mais je peux au moins vous dire sans être nominatif qu’il est entouré de personnalités que je ne souhaite plus jamais voir aux affaires dans ce pays et dans tel cas, le succès de son action aurait été compromis aussi.

Jean Jacques Mamba, comme d’accoutumée dans votre parti, j’ai lu plusieurs post sur votre mur vous encourageant à quitter le MLC, avec toute la fermeté que vous semblez dégager, est-ce une option envisageable ? Etes-vous le prochain sur la liste des départs?
Rires, je ne suis pas très différent d’eux, j’ai le droit comme tout le monde de me réveiller un matin et de voir les choses différemment. La seule chose que je n’arrive pas à faire jusque-là c’est me renier, je suis fidèle à mes convictions, je n’ai pas le courage de me trahir moi-même et de ce point de vue, j’ai beaucoup à apprendre d’eux.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top