Liens commerciaux
           

0

Le monde va célébrer la journée mondiale de l’enfant africain le vendredi 16 juin prochain. L’organisation internationale « Save the Children » saisit cette occasion pour procéder au lancement officiel de la campagne prioritaire sous le thème « Aucun Enfant oublié ». L’objectif de cette campagne est de sauver des vies des enfants les plus démunis de la ville de Kinshasa.

A travers cette campagne prioritaire, « Save the Children International », avec l’appui des partenaires, souhaite mettre en œuvre un plaidoyer efficace pour qu’aucun enfant ne soit oublié.
Cette initiative est soutenue par de nombreux partenaires pour l’atteinte des ambitions communes au profit des enfants d’ici 2030.Elle s’articule sur trois grands axes, à savoir : Survivre, Apprendre et être Protégé.
La campagne de sensibilisation que va organiser « Save the Children » vise avant tout l’amélioration de l’accès des enfants de Kinshasa aux services sociaux de base, dont la santé et la nutrition.
En initiant cette campagne, renseigne un communiqué, cette ong internationale entend pousser le Gouvernement congolais à augmenter de 50% la couverture des sites de soins communautaires dans les communes à faible accès aux services de santé dans la province de Kinshasa.

UNE AUGMENTATION
DE 30%
« Save the Children » vise en même temps à pousser le Gouvernement congolais à augmenter d’au moins 30% le nombre d’agents de santé communautaires en vue d’une bonne prise en charge des cas simples du paludisme, de diarrhée, de pneumonie et de malnutrition, chez les enfants vivant dans les communautés vulnérables de la capitale congolaise.
Cette ONG vise aussi à établir un cadre de plaidoyer et de redevabilité pour le droit et l’accès à la santé des enfants marginalisés des quartiers périphériques de la ville de Kinshasa.
La campagne « Aucun Enfant Oublié » est une initiative prise par l’ong Save the Children, afin d’assurer la couverture santé universelle et l’accès à la nutrition aux 700 millions d’enfants privés de leur enfance à travers le monde et à 5,9 millions d’entre eux qui meurent avant l’âge de 5 ans. Il s’agit de mobiliser les autorités publiques, les partenaires et la société civile à cette cause, rapporte le communiqué.

PROGRES
Selon l’Enquête Démographique et Santé II 2013-2014 (EDS-RDC II 2013-2014), la RDC a fait des progrès remarquables dans la lutte contre la mortalité des enfants de moins de 5 ans, passant de 213 décès pour 1000 naissances vivantes en 2001 à 104 en 2013, soit une baisse d’environ 50% en un peu plus d’une décennie.
Malgré ces progrès, la mortalité des moins de 5 ans y reste encore élevée. Le pays contribue à la hauteur de 6% des décès des enfants de moins de cinq ans dans le monde, décès principalement dus à des maladies évitables comme la pneumonie, la diarrhée et le paludisme.
« Save the Children » invite par ailleurs le Gouvernement congolais à rendre effectifs des programmes de santé communautaire à même d’atteindre les enfants les plus vulnérables qui vivent en milieu rural et dans des zones reculées.
Au-delà de la distance géographique, l’accès financier aux services de santé et aux médicaments essentiels, l’insuffisance du personnel formé, ainsi que le faible niveau d’éducation des mères, sont autant de barrières entravant la survie des enfants de moins de cinq ans à travers la RDC, martèle le communiqué.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top