Liens commerciaux

0


Contrairement à ses habitudes, le président Interfédéral de l’UNAFEC/Kinshasa a été particulièrement offensif dans sa communication. Aux militants de l’UNAFEC qui l’ont accompagné s’enrôler le dimanche 23 juillet dans sa circonscription du Mont-Amba, Godé Muamba leur a demandé d’être plus solidaires pour « chasser la peur ». Il leur a demandé de prendre l’exemple sur le président national de l’UNAFEC, Gabriel Kyungu wa Ku Mwanza, l’éléphant, qui ne se laisse jamais intimider.

« La peur c’est le chemin d’imposition de la dictature ». Et le meilleur moyen de chasser la peur, indique-t-il, c’est d’être solidaires. Pour Godé Muamba, l’insécurité grandissante, les enlèvements signalés un peu partout dans les arrêts de bus à Kinshasa procèdent de la stratégie d’intimidation. « Aux arrêts de bus, opposez-vous aux personnes qui arrêtent sans mandat les paisibles citoyens. Vous devez vous interposer et demander les raisons pour lesquelles on veut arrêter les gens à vos côtés. » Il conseille également à la population de toujours connaître les numéros de téléphone de leurs commissariats de police, ceux de la police de la commune…

S’APPROPRIER LE PROCESSUS ELECTORAL
Après l’appel à la solidarité, le président Interfédéral de l’UNAFEC/Kinshasa a exhorté la population congolaise, particulièrement sa base de Mont-Amba, à s’approprier le processus électoral en allant s’enrôler massivement. Comme il a fait lui-même ce dimanche 23 juillet. « L’acte que nous venons de poser traduit notre foi en la démocratie, et à l’alternance. Notre conviction est telle que nous arriverons à nous développer si nous incarnons la démocratie. Si nous arrivons à implanter la démocratie dans toutes les institutions. Nous croyons aux élections, nous croyons à une alternance pacifique. »
Godé Muamba explique à sa base qu’en s’appropriant le processus électoral, les résultats qui en sortiront seront véritablement l’expression de la volonté du peuple rd congolais. « J’invite la population congolaise, particulièrement celle du Mont-Amba, à suivre ce processus pas à pas. Et faire comprendre aux acteurs politiques, aux agents de la CENI qu’ils sont au service du peuple congolais et non le contraire. »
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top