Liens commerciaux

0




Lutte pour le changement (Lucha), a prévu ce lundi une marche “pacifique”. Pour ce mouvement citoyen, c’est dans le but d’exiger la publier le calendrier électoral conformément à l’accord de la CENCO. En effet, cet accord prévoyait la publication de ce calendrier le 31 juillet.




Aujourd’hui, Lucha l’exige à travers cette manifestation. Une manifestation non autorisée. Tôt ce matin, pas besoin d’être partout en RDC pour se rendre à l’évidence. Tout se passe en live sur le compte Twitter de ce mouvement citoyen avec le hastag #Spéciale31juillet.




“Butembo: présence musclée de la Police nationale congolaise dans les points chauds de la ville notamment au Rond-point Takenga”, peut-on lire. A Kalemie, jusqu’à preuve du contraire, la marche se poursuit sans incident. Par contre, à Butembo, la marche a bel et bien commencé, mais “réprimée violemment. Au moins 11 personnes ont arrêtées dont 1 blessé”. Lucha annonce également des arrestations à Goma. “La police vient d’arrêter une quarantaine de manifestants pacifiques à Katindo”, précise-t-on.




Et ce, après avoir lancé des gaz lacrymogènes. A Kinshasa, la présence policière a également été renforcée sur tous les points chauds de la capitale dont Rond-point victoire, Boulevard Triomphal et autres. Partout ils sont, les membres de la Lucha n’ont qu’un seul message: “nous sommes pacifiques. Nous exigeons un calendrier et les élections d’ici décembre 2017 au plus tard”. Dans tous les cas, Lucha maintient sa manifestation. Une manifestation à laquelle se sont joints plusieurs membres des partis politiques de l’opposition.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top