Liens commerciaux

0
Le gouvernement congolais a pris acte de la condamnation ce jeudi 6 juillet 2017 de huit militaires impliqués dans le massacre de Mwanza Lomba dans la province du Kasaï-Oriental.

«Nous prenons acte de cette décision de la justice. Le gouvernement ne peut pas émettre un jugement dans une décision de justice. Nous encourageons les juges qui sont dans d’autres procès au sujet de différents massacres dans l’espace Kasaï de faire le travail et de rendre justice à ce peuple qui a beaucoup souffert, » a déclaré à ACTUALITE.CD , Lambert Mende, porte-parole du gouvernement.

Huit militaires qui comparaissaient dans le cadre du massacre de Mwanza Lomba (Kasaï oriental) ont été condamnés ce jeudi 6 juillet 2017 à Mbuji-Mayi à des peines allant de 12 mois ans à la prison à vie.

Ils étaient originellement poursuivis pour crimes de guerre par meurtre, crimes de guerre par mutilation, par traitements cruels inhumains et dégradants, refus de dénonciation d’une infraction par des justiciables de juridictions militaires.

Le 24 juin 2017 ; le tribunal militaire de Mbuji-Mayi avait abandonné les charges de crime de guerre . Ils ont été finalement poursuivis pour meurtre, dissipation de munitions et outrage.

C’est en mars dernier que l’Auditorat général avait engagé des poursuites contre ces militaires, un mois après la diffusion de la vidéo mettant en scène les hommes en tenue des FARDC tuant à bout portant des civils identifiés à des miliciens de Kamwina Nsapu.

Ces scènes de tueries avaient été relayées sur les réseaux sociaux en février dernier et suscité une forte indignation au niveau national et international.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top