Liens commerciaux

0
Certains cadres de la plateforme Opposition républicaine (OR) dirigée par le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo ont décidé de quitter la plateforme. Bofasa Djema, Kumbu Kumbel, Jean-Baptiste Bomanza, Joseph Lumbala et Claude Munga Makayi ont, dans une lettre commune du 3 juillet, reproché à Léon Kengo le déviationnisme par rapport à la vision du regroupement et le favoritisme envers les membres de son parti politique et de sa famille.

Jean-Baptiste Bomanza, l’un des partants, affirme que les dissidents ne partagent plus la même vision avec l’autorité morale de l’OR.



« Quand nous avons créé l’Opposition Républicaine le 14 février 2015, elle avait la vocation d’être un grand regroupement qui devrait s’aligner dans l’opposition. Lorsque nous nous sommes rendus compte que l’Opposition républicaine avait dévié de ses objectifs, et qu’elle était en train de jouer le rôle de béquille de la Majorité présidentielle, nous, ayant l’âme de l’opposition, nous ne pouvions plus cheminer avec le président du Sénat », justifie Jean-Baptiste Bomanza.



En plus, poursuit-il, Léon Kengo n’a pas respecté les consignes qu’ils lui ont donnés le jour de la signature de l’arrangement particulier.



« Lorsqu’il y a eu signature de l’arrangement particulier tripatouillé au Palais du peuple, nous lui avons suggéré de ne pas se mêler dans cette affaire-là. Mais il l’a fait. Nous ne pouvons plus continuer à accompagner cette démarche-là », ajoute Jean-Baptiste Bomanza.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top