Liens commerciaux

0
"Si les circonstances n'étaient pas aussi graves, on aurait pu en rire", à dit à TOP CONGO FM, Lambert Mende Omalanga, en réaction aux propos d'Olivier Kamitatu.





"Je ne peux pas comprendre de quoi on veut accuser le gouvernement", de dire aussi le porte-parole, qui rappelle "qu'il s'agit d'une procédure qui existe dans la constitution lorsque les institutions n'ont pas la possibilité de fonctionner normalement".





Mais, souligne Lambert Mende, "le président Kabila n'a encore pris aucune initiative à ce sujet".


Les violences n'ont pas été planifiées par le gouvernement 

S'agissant des violences observées a kkinshasa et au Kongo central, Lambert Mende dément qu'elles aient été planifiées par le gouvernement comme l'affirme Olivier Kamitatu.

"Il y a eu des groupes de terroristes qui a attaqué au moins 3 postes de police et qui se sont confrontés aux forces de l'ordre. Nous déplorons une douzaine de morts et la police est entrain d'enquêter".

Lambert Mende précise que l'identité réelle des assaillants n'est pas connue et demande au G7 "de laisser la police et la justice faire leur travail".
Par Eric M. Ambago
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top