Liens commerciaux

0

Le chef de la Maison militaire sortant de Kabila, le général François Olenga est fragilisé par les sanctions américaines. Il réfléchit comment se tirer dans ce dossier. Du coup, il imagine une formule.

La formule consiste à tendre la main aux opposants ; pour obtenir d’eux d’une sorte de campagne en vue d’un plaidoyer en sa faveur auprès des autorités américains. Pour cette mission, Olenga a placé, l’avocat Aimé Kilolo, l’un des conseils de Jean-Pierre Bemba. C’est ce dernier qui frappe depuis quelques mois les portes des opposants pour leur dire : «plaider pour le général Olenga. Il n’est pas l’auteur de la répression contre les Congolais, journalistes et opposants.

C’est bien entendu, Kabila lui-même qui est responsable de ces répressions». Dans cette démarche, déjà Kilolo a rencontré plusieurs opposants, et la réponse de ces derniers : c’est le N.O.N donc non catégorique. Voilà, l’un des tyrans généraux de Kabila, qui avait passé sur les antennes de la radio Okapi, pour dire que les sanctions des Etats-Unis n’allaient pas l’affectées, le voilà pleurer aujourd’hui.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top