Liens commerciaux

0

Diongo a qualifié la CENI d’une caisse de résonnance du pouvoir périmé de Kabila. Il accuse la CENI de monte des stratégies de complication dans le but de ne jamais organiser les élections tant que la constitution ne serait pas changée au profit de la MP. C’est ainsi que le fichier en cours d’élaboration est falsifié et truqué. Selon Diongo, le processus électoral tel que conduit par Corneille Nangaa n’est donc ni sincère ni honnête ni transparent ni crédible. «Nous l’avons démontré dans le rapport du MLP sur l’observation des opérations d’enrôlement à Kinshasa», indique Diongo. Et d’ajouter : «ce rapport présente les constats faits par nos 2.316 témoins déployés dans 969 centres d’inscription. D’où un audit du fichier électoral s’impose dans délai. La démission de monsieur Nangaa est une exigence nationale, car gage d’un processus électoral crédible devant aboutir aux élections démocratiques sans monsieur Kabila au sommet de l’Etat».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top