Liens commerciaux

0


La Haute cour militaire siégeant en matière répressive, au second degré, a ouvert jeudi le procès colonel Vita Kitambala, accusé de violation des consignes et détention illégale des armes de guerre.




A l’appel de la cause, la cour a constaté que le prévenu a été représenté par son avocat, alors qu’en matière pénale la comparution du prévenu est de mise. La Cour a, par ailleurs ajouté que dans sa citation, le greffier a respecté le délai de distance de trois mois requis pour la signification de prévenu qui se trouve à l’intérieur du pays.








L’organe de la loi a soutenu que le colonel Vita kitambala est encore en détention à Goma après sa condamnation par la Cour militaire de cette province ajoutant que l’auditorat général s’emploi pour son transfèrement à Kinshasa. La prochaine audience sera fixée après le transfèrement du prévenu à Kinshasa.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top