Liens commerciaux

0
Moïse Katumbi promet d’utiliser la rue pour faire partir Joseph Kabila au cas où il n’y aura pas d’élections en décembre 2017 conformément à l’accord de la Cenco. Le candidat du G7 à la présidentielle s’est expliqué ce mardi 26 septembre, au cours d’une interview sur France 24. Il parle d’un « coup d’État constitutionnel ».

« Nous allons le chasser, nous allons faire appel à la rue car la Constitution le permet. S’il n’y a pas élections, le président Kabila doit partir le 31 décembre. Et nous allons faire appel à la rue, parce que la Constitution le permet, [dans son] article 64», a-t-il affirmé.

Par ailleurs, l’exilé politique a regretté la mauvaise volonté de l’actuel chef de l’État à quitter le pouvoir après plus de 15 ans de règne sur le Congo.

« Monsieur Kabila ne veut pas partir. S’il est allé à New York pour dire qu’on doit respecter notre constitution, lui-même ne la respecte pas. J’espère que cette fois-ci, il n’a pas menti, et qu’il va tenir sa parole », a-t-il conclu.



Marcel Kitambala
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top