Liens commerciaux

0


*C’est ce qu’il convient de retenir, après qu’André Alain Atundu Liongo, Porte-parole de la Majorité ait parlé, à Kinshasa, pour couper court aux spéculations et élucubrations de tous ordres. Normalement, dit-il, la Majorité a ses instances dirigeantes qui constituent, au fait, le canal autorisé pour l’engager sur quoi que ce soit. ‘’Je n’ai jamais reçu l’ordre de l’Autorité Morale, ni du Secrétaire Général, ni encore moins du Bureau Politique, d’inscrire la Majorité sur la voie des préparatifs d’un quelconque référendum’’, soutient-il.

Bobards ?

Comme pour affirmer qu’en d’autres termes, la Majorité se prépare, plutôt, à la tenue des prochaines élections pour lesquelles, elle tient à prendre une longueur d’avance sur ses adversaires dans la perspective de la préservation du pouvoir d’Etat.

Au passage, lors de cette même sortie récupérée par les médias, Atundu, devenu, il y a peu, PCA de la SNEL, a fustigé tous les faux attribués indûment à la Majorité sur ce fameux projet du référendum, quand bien même il reconnaît, par ailleurs, que la Constitution n’en proscrit nullement l’initiative, ni l’option. Mais, l’on n’en est pas là, à ce stade. Il condamne tous les propagateurs de ces bobards et les placent, en bloc, dans les positions figées de ceux qui cherchent à attiser le feu, pour laisser libre court aux visions putschistes, très répandues dans le pays, derrière la réclamation des élections, coûte que coûte, en 2017 alors que la CENI, l’organe technique, prévient que les conditions ne sont pas encore réunies.

Comment éteindre le feu ?

L’effervescence gagnait déjà les esprits. La fureur, de l’autre côté, dans les rangs des Opposants, montait d’un cran. Et, pourtant, il n’en est rien. C’est Atundu Liongo qui le dit et répète. Non, la Majorité n’aurait, vraisemblablement, pas de temps à perdre. Elle tient, selon lui, à l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre. Point et trait. Tout le reste n’est, à son avis, que baliverne. Au regard de tous les enjeux, la Majorité était engagée dans la campagne d’explications et de mobilisation de ses membres en vue de l’enrôlement massif. Elle était également déterminée à installer ses centrales électorales et à se structurer davantage pour faire face aux prochaines élections. Telle est l’orientation générale du moment. S’enrôler massivement et préparer les échéances électorales. D’où, la tenue des réunions et la multiplication d’actions de terrain, lors des opérations d’enrôlement à travers le pays. L’unique projet à l’ordre du jour à la Majorité, insiste-t-il, ce sont les élections, selon le calendrier que publiera la CENI, après l’évaluation tripartite avec le gouvernement et le CNSA. La Majorité promet, du reste, de se déchaîner, le moment venu, pour remporter la bataille des futures élections. En tout cas, pour cette affaire hideuse du référendum, elle y met une croix.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top