Liens commerciaux

0


Faut-il y voir les effets de la position ferme adoptée par la communauté internationale ? En tout cas du côté du gouvernement congolais on commence à envisager sérieusement la tenue des élections dans un délais qui ne serait plus lointain. Et c’est le ministre des affaires qui s’est chargé de le faire savoir.

Invité de Rfi jeudi soir, au lendemain de la demande pressante des partenaires internationaux de respecter l’accord de la Saint Sylvestre en organisant les élections dans les délais prescrits, Léonard She Okitundu a eu la réponse suivante :

« Les élections auront nécessairement lieu dans les prochains mois », a-t-il déclaré évoquant les conditions préalables liées à la détermination du corps électoral dont dépend le calendrier électoral.

Alors que l’enrôlement des électeurs commence à peine au Kasaï, le chef de la diplomatie congolaise prévoit la fin de la révision du fichier électorale fin novembre début décembre. Suivie de l’adoption par le Parlement de la loi de répartition des sièges ainsi que la « révision de quelques disposions de la loi électorale ».

En attendant, la CENI a promis de publier un calendrier électoral très bientôt, a rassuré She Okitundu tout en rappelant qu’en cas de contraintes, celle-ci, le gouvernement et le CNSA sont sensés se concerter et proposer une date [des élections] qui correspondrait à réalité.

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top