Liens commerciaux

0

Spranger, 58 ans, et sa femme Lorinda, font face à des accusations de fraude et de vol devant la justice namibienne. Les Sprangers ont été impliqués dans une affaire avec le général François Olenga, chef de la maison militaire du président Joseph Kabila, depuis 2014, affirment plusieurs médias namibiens. L’affaire, expliquent nos confrères de Newera.com.na, découle d’une transaction commerciale entre les Sprangers et le général Olenga en janvier 2010, où il aurait été convenu que le général congolais déposerait 900 000 $ US sur le compte bancaire en fiducie de l’agence immobilière des Sprangers, Kintcher Estates, pour le développement de deux propriétés, ou pour l’acquisition d’autres propriétés. Cependant, renseigne Newera.com.na, l’argent n’a pas été versé dans un compte en fiducie de l’agence immobilière, mais dans un compte d’entreprise, et le couple a prétendument pris l’argent et n’a pas remboursé au général Olenga. Selon Namibian.co.na, François Olenga prétend que les Sprangers n’ont remboursé que 50 000 USD de 900 000 USD. L’affaire prend de tournures plus compliquée lorsque les accusés affirment avoir d’autres différents avec le général congolais, notamment dans une affaire de vase chinois antique. En juin dernier, les États-Unis ont imposé des sanctions contre le général François Olenga, l’accusant d’avoir supervisé les forces élites de la Garde républicaine qui ont menacé les opposants au président Kabila et ont arbitrairement arrêté et exécuté des citoyens congolais.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top