Liens commerciaux

0

L’élection de la RDC au Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies est vivement saluée par le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku. Sur son compte tweeter (@julienpalukucom), il se dit fier : fier d’être compté parmi les millions des Congolais qui félicitent leur pays élu au Conseil des droits de l’Homme malgré les bourdonnements ou les oppositions de certaines ongs". Le Gouverneur du Nord-Kivu adresse ses "encouragements à Joseph Kabila, président de la République, à She Okitundu, ministre des Affaires étrangères, et à Marie-Ange Mushobekwa, ministre des Droits humains, pour l’image de la RDC portée au concert des Nations". Pour Julien Paluku, "la leçon administrée par les 151 pays qui ont élu la RDC au CDH/ONU, c’est d’interpeller les Congolais à aimer leur pays et non à le flageller" GROGNE Le député national, Juvénal Munubo pense, lui que c’est "peut-être une façon d’amener la RDC à prendre ses responsabilités dans le respect de droits humains". La Coalition Droits Pour tous saisit, cependant, cette opportunité pour demander au Gouvernement du Premier ministre Bruno Tshibala de montrer à la face du monde qu’il mérite de siéger aux Nations Unies. Pour ce faire, elle le convie à donner un signal fort en libérant les prisonniers politiques, ainsi que les défenseurs des droits humains et d’opinion. L’ONG de défense des droits de l’homme « Human Rights Watch » a vivement dénoncé cette élection dans un communiqué, la qualifiant d’" insulte pour les nombreuses victimes des abus commis par le gouvernement congolais à travers le pays ". " Les forces de sécurité gouvernementales [congolaises] sont soupçonnées d’être responsables de la plupart des violences commises dans la région du Kasaï, et près de 90 fosses communes ont été recensées, montrant que la RDC ne mérite pas un siège." LE CHOIX DE L’ANGOLA, DU NIGERIA ET DU SENEGAL Le bloc africain, groupe constitué des pays du continent s’était mis d’accord pour proposer, outre la RDC, le choix de l’Angola, du Nigeria et du Sénégal pour occuper les quatre sièges alloués à l’Afrique. L’Angola a recueilli 187 votes, le Nigeria 185 et le Sénégal 188. Au total, l’Assemblée générale de l’ONU a pourvu quinze sièges (4 pour l’Afrique, 4 pour l’Asie-Pacifique, 2 pour l’Europe orientale, 3 pour l’Amérique latine, et 2 pour d’autres Etats). Etabli à Genève, le Conseil est aujourd’hui fort de 47 membres. Ces sièges sont attribués pour trois ans à partir de janvier 2018. De nombreux pays, qui siègent au Conseil des droits de l’homme, ne sont pas tous exemplaires ou bons élèves en matière de protection et promotion des droits humains. Outre les quatre pays du continent africain, les autres membres de l’Assemblée qui ont été élus lundi, sont notamment l’Afghanistan, l’Australie, le Chili, le Mexique, le Népal, le Pakistan, le Pérou, le Qatar, la Slovaquie, l’Espagne et l’Ukraine.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top