Liens commerciaux

0

Initiateur du mouvement citoyen Debout Congolais, Sindika Dokolo, interrogé ce lundi 16 octobre 2017 par ACTUALITE.CD au sujet de récentes évolutions de la situation politique en RDC, se dit très indigné notamment au sujet de l’annonce faite par la Ceni sur le délai de 504 jours, après enrôlement, pour organiser les élections.

« Ma réaction comme celle de beaucoup de nos concitoyens est celle de l’indignation. Pour ceux qui observent un peu la vie politique congolaise, on se rend compte que c’est toujours la même chose. C’est-à-dire qu’on essaie de jouer la montre, de manipuler l’opinion, de présenter les choses de manière tendancieuse. C’est malheureux parce qu’en attendant le pays est non seulement entrain de s’enfoncer dans la crise mais aussi, on crée des conditions de chaos. On se rend compte que les agendas politiques ont supplanté toute autre considération. Au niveau de Congolais Debout, nous avons signé le manifeste du citoyen « Esili » dans lequel on a établi le fait que nous étions dans la situation prévue par la constitutions en son article 64« , explique l’homme d’affaire congolais et gendre de l’ex-président angolais Eduardo Dos Santos.

Pour Sindika Dokolo, le président de la Ceni Corneille Nangaa roule pour le camp de la Majorité Présidentielle.

« Tout le monde se rend compte que monsieur Corneille Nangaa a perdu toute objectivité. Il travaille dans le cadre de l’agenda du président Kabila de se maintenir au pouvoir quel qu’en soit le prix pour la Nation« , a-t-il ajouté.

L’initiateur du mouvement citoyen Debout Congolais prône “l’éveil des Congolais pour barrer la route, dit-il, à cette manœuvre ».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top