Liens commerciaux

0
En marge du sommet de la CIRGL qui s’est tenu à Brazzaville le 19 octobre dernier et qui avait en point du jour la crise que traverse la RDC,le chef de l’État congolais Denis Sassou Nguesso a reçu en audience Felix Tshisekedi,leader de l’UDPS dont son défunt père fut le fondateur.

C’est dans un climat de méfiance que l’un des leaders du rassemblement de l’opposition de la RDC a répondu à l’invitation de Denis Sassou Nguesso dont la capitale Brazzaville abritait un sommet de la CIRGL sur les crises en RDC et RCA.

Ayant rejeté l’idée d’une rencontre secrète avec Joseph Kabila,Felix Tshisekedi a rencontré Denis Sassou Nguesso avec lequel ils ont évoqué la crise politique en RDC. D’entrée de jeu,Sassou Nguesso aurait tenté de convaincre Felix Tshisekedi de nouer un dialogue franc avec Joseph Kabila afin de trouver une issue pacifique au blocage.

A cette requête,Felix Tshisekedi aurait rappelé à son interlocuteur qu’en RDC n’existait aucune crise,mais par contre qu’il y a un homme qui s’accroche au pouvoir bafouant toutes les règles démocratiques pour la simple raison de disposer de tout l’appareil sécuritaire du pays.

Le leader de l’UDPS aurait signifié à Sassou Nguesso que ce sont ces comportements dictatoriales qui entraînent des conflits en Afrique, et c’en était le cas dans son pays la RDC.

Un peu gêné de la vérité qu’il écoutait,Sassou Nguesso aurait insisté sur le dialogue garant selon lui de la paix,et refusé d’admettre que l’unique et véritable problème de la RDC est Joseph Kabila.


 « Nous sommes des Bantous,et devrons éviter d’exporter nos litiges internes chez les blancs…Je vous conseillerai de laisser Kabila au pouvoir en entamant avec lui un dialogue pour l’intérêt de la RDC » aurait conclu Sassou
By
 Stany Franck
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top