Liens commerciaux

0
Est un « piège », le calendrier électoral publié par la CENI, martèle le leader du Mouvement Lumumbiste Progressiste toujours détenu en prison. Dans un communiqué rendu public vendredi 10 Octobre par le secrétaire général de ce parti, Niko Mayengele, le MLP se montre très anxieux de l’allure où le pouvoir de Kabila s’évertue à « confisquer le pouvoir du peuple » afin d’instaurer une « dictature ».

« Un calendrier qui n’a pas tenu compte de l’impératif constitutionnel qui devait imposer au pouvoir en place la fin de son mandat depuis 2016. Tout calendrier qui intervient en dehors du mandat est illégitime autant que les institutions qui continuent à confisquer le pouvoir du peuple pour nous imposer une dictature » (rtvs1).

Franck Diongo se trouve en prison depuis 2016. De là, il ne cesse de déplorer une « arrestation arbitraire ». Selon lui, il n’y a pas de raison d’espérer à la tenue des élections, car « Monsieur Kabila » ne s’est pas encore prononcé.


Par Grevisse Tekilazaya
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top