Liens commerciaux

0
Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a promis, lors de la plénière du vendredi 10 novembre 2017, de programmer incessamment la motion de défiance contre le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, déposée au sujet de la limitation de la validité des passeports semi biométriques.
Signalons que cette décision était l’une des conditions du retour au Palais du Peuple des élus de l’opposition après une absence prolongée.
Il sied de rappeler que l’élu national de l’UNC, Juvénal Munubo, avait déposé, le lundi 9 octobre 2017, une motion de défiance contre le vice-premier ministre chargé des Affaires étrangères, She Okitundu, en rapport avec la décision du gouvernement d’invalider les passeports semi-biométriques.
« Je constate que le ministre Okitundu refuse de lever cette décision contre les passeports semi-biométriques. Nous allons déposer une motion de défiance contre cette décision qui viole la Constitution », disait-il après les explications et mesures d’assouplissement présentées par She Okitundu à la plénière du vendredi 6 octobre 2017.
« 51 députés ont signé cette motion qui devrait être programmée dans les 48 heures », a soutenu Juvénal Munubo.
« Cette motion a été signée par 51 députés, essentiellement de l’opposition. Certains de la Majorité ont eu peur, mais pourront voter pour la destitution du ministre. Même dans la Majorité, cette mesure ne fait pas plaisir à tout le monde », avait dit Juvenal Munobo.
Clement Muamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top