Liens commerciaux

0
Pour Mike Mukebayi, la sanction infligée à Daniel Safu par le Conseil Supérieur de audiovisuel et de la communication( CSAC), 60 jours d’ embargo dans les médias, « est une décision injuste qui comprend beaucoup d’irrégularités ».





Le journaliste, qui a réagi jeudi 2 novembre au téléphone de 7SUR7.CD , dénonce une « planification du pouvoir pour bâillonner les journalistes engagés».


Selon lui, le CSAC exécute un plan concocté par les services de sécurité.
Mais, l’a exécuté avec amateurisme car, soutient-il, Daniel Safu, n’a jamais été entendu par l’organe de régulation.


Pire, dit-il, la plainte contre Safu a été déposée à la chaîne de télévision CCTV alors que c’est au domicile de l’incriminé qu’elle devrait l’être.
Pour le fondateur des journaux C-NEWS et Congo News, le CSAC est rempli d’amateurs qui doivent apprendre le béaba du droit.


Pour M. Mukebayi, les prochaines cibles de la liste noire du CSAC sont les journalistes Peter Tiani et Élyeser Thambwe.
Pour contrecarrer les projets du CSAC, Mukebayi lance un appel à la mobilisation générale de tous les journalistes, engagés ou non.



Il organise à cet effet une réunion vendredi 3 novembre 2017 pour organiser la riposte.
Sur le plan judiciaire, la contre-offensive contre la sanction infligée à D. Safu se prépare.
Un avocat a été chargé d’attaquer administrativement et judiciairement la décision du CSAC, d’après M. Mukebayi.
Zabulon Kafubu

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top