Liens commerciaux

0
Le progrès continue au Rwanda. À compter de Janvier 2018, il n’y aura plus besoin d’avoir un visa pour entrer dans le pays. C’est la décision annoncée jeudi par les autorités rwandaises à travers une note circulaire des services de l’immigration.

D’après ce document, le nouveau régime d’immigration prévoit d’octroyer le visa à « tous les citoyens du monde » dont le séjour n’excède pas 30 jours. Un véritable signe d’ouverture pour ce petit pays de la région des grands lacs souvent décrit de manière peu flatteuse en matière des droits de l’Homme.

Pour le Rwanda, il s’agit de la poursuite d’une politique de modernisation de l’immigration entamée il y a quelques mois. La circulaire qui supprime le visa intervient après une autre décision de Kigali d’exempter de visa les ressortissants de République centrafricaine, du Tchad, du Bénin, du Sénégal, de la Guinée, du Ghana, de l’Indonésie, de Haïti, des Seychelles et de Sao Tomé et Principe – dans le cadre de la réciprocité.

Les visiteurs des pays voisins comme la RDC sont même gâtés car ils peuvent rester jusqu’à 3 mois sur le sol rwandais sans avoir besoin d’un visa.

Dans les faits, les résidents étrangers ne devront présenter aux frontières que leur carte de résident, tandis que les citoyens rwandais binationaux n’auront besoin que de leur carte d’identité, explique un responsable rwandais cité par la BBC.

Alors que les frontières se referment à travers le monde, le Rwanda prend à contre-pied cette tendance protectionniste. En 2016, un rapport de l’Organisation Africa Visa Opennes classait le pays de Paul Kagamé parmi les pays africains qui facilitaient l’entrée sur leur territoire. Au moins 3 millions des ressortissants étrangers sont entrés au Rwanda l’année dernière, selon les autorités.


Par Yvon Muya
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top