Liens commerciaux

0
Des tirs ont été entendus ce samedi 25 novembre 2017 matin à l’aéroport de Kananga, dans la province de Kasaï Central.

Des sources de la Régie des Voies Aériennes (RVA)/Kananga confirment les faits et parlent d’une panique généralisée au sein des services aéroportuaires.

Selon le Bourgmestre de Kananga, Édouard Ntumba Buabua, les militaires positionnés le long de piste d’atterrissage de l’aéroport ont tiré après avoir aperçu une personne en bandeau rouge, présentée comme milicien Kamwina Nsapu.

« Les militaires qui sont fraîchement arrivés étaient en poste le long de la piste d’atterrissage lorsqu’ils ont vu une personne avec bandeau rouge. Mes services affirment que la personne a été abattue par les militaires « , a-t-il dit à ACTUALITE. CD, précisant que la personne tuée a été identifiée comme un détraqué mental vivant près de l’aéroport.

Par ailleurs, le bourgmestre de Kananga révèle que quatre jeunes garçons soupçonnés d’être des miliciens Kamwina Nsapu ont été interpellés ce vendredi au quartier Bikuku et sont aux mains des services spéciaux de la police.

« Nous avons eu vent d’un regroupement de jeunes qui veulent replonger la ville dans les hostilités. Nos services ont mis la main sur quatre d’entre eux. Ils seront à l’auditorat dans les heures qui suivent. Nous savons aussi qu’il y a un certain Tarzan Ngalamulume, déserteur de la police qui a un passé dans la milice qui entretiendrait ces jeunes « a ajouté le bourgmestre Ntumba.

Ce samedi matin, des tracts annonçant la reprise des hostilités dans la ville de Kananga pour le mois de décembre ont été ramassés par la Police au quartier Plateau dans la partie Est de Kananga. Des bandeaux rouges, symbole de la milice Kamwina Nsapu, ont aussi été ramassés.

Sosthène Kambidi, depuis Kananga

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top