Liens commerciaux

0
L’examen de la motion de défiance contre Léonard She Okitundu a fait « pschitt » ! Le vice-Premier ministre, Ministre des Affaires étrangères de RDC, n’aura pas eu à batailler ce vendredi 17 novembre 2017 à l’occasion de la session plénière organisée à l’Assemblée nationale : les députés l’ont majoritairement jugée « sans objet ».

Même pas peur : la motion de défiance a en effet été contrée par une motion incidentielle, à l’initiative du député national Fidèle Likinda. Celui-ci a estimé que cette motion déposée contre le chef de la diplomatie congolaise était « sans objet ». Une vue d’ailleurs partagée par nombre de spécialistes du droit parlementaire.
Pour rappel, cette motion de défiance avait été déposée le 9 octobre dernier par Juvénal Munubo. Le député UNC de l’opposition entendait par là protester contre la décision portant invalidation des passeports semi-biométriques d’ici au 14 janvier 2018.Au total, 51 députés, tous de l’opposition, ont signé ladite motion. Loin, très loin de la majorité requise pour son adoption.
Pour le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères, il s’agit sans conteste d’une victoire, même si celle-ci était, il est vrai, attendue, la mouvance présidentielle dont il est issu disposant d’une majorité confortable au Parlement.« Mais il est aussi vrai qu’à l’issue de cette annonce sur la décision d’invalidation des passeports semi-biométriques, Léonard She Okitundu avait su réagir intelligemment pour étouffer la polémique », indique un député de la Majorité présidentielle, originaire du Lualaba.
Le vice-Premier ministre avait en effet fait un geste d’apaisement en signant rapidement un arrêté fixant à 185 $ le prix d’un passeport biométrique nouvellement établi, mais ramenant ces frais à 100 $ seulement pour tous les détenteurs de passeports semi-biométriques. Il s’agissait de prendre en considération le fait que ces passeports transitoires devront aussi être remplacés, à dater du 15 janvier 2018, avant même le terme initialement prévu de 5 ans pour leur délai de validité. Avantage : les nouveaux passeports seront pleinement conformes aux exigences internationales.
Après l’échec relatif de l’appel à la mobilisation ce mercredi 15 novembre dans différentes villes du pays, l’échec de cette motion de censure constitue le second camouflet enregistré cette semaine par l’opposition en RDC.
Jean-Louis MARLIÈRE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top