Liens commerciaux

0
Le Président du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, Félix Tshisekedi qualifie de « bestialité », la vente des migrants comme esclaves en Libye.

Pour lutter contre contre cette pratique, Félix Tshisekedi affirme qu’il faut éradiquer les régimes “totalitaires” pour instaurer l’État de droit en Afrique.

« Les pleurs et les lamentations n’empêcheront pas la bestialité des Libyens envers les migrants. La solution est dans l’éradication de la dictature et l’instauration d’États de droit en Afrique, pour endiguer l’exode vers l’enfer. Le Zimbabwe a fait un premier pas », a-t-il dit sur son compte Twitter.

Plusieurs personnalités africaines dont Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (UA), ont fait des déclarations pour dénoncer la vente des personnes en Libye.

Faki a même promis de dépêcher un émissaire pour rencontrer les autorités libyennes aux fins de s’accorder sur des mesures visant à améliorer le sort des migrants africains en Libye.

Djodjo Vondi

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top