Liens commerciaux

0
Le gouvernement provincial de la ville de Kinshasa a interdit toutes les marches pacifiques du 30 Novembre. Il dit craindre le risque d’une montée de tensions dans la capitale. L’hôtel de ville pense que gérer beaucoup de marches le même jour peut créer des troubles. De ce fait, il a décidé d’annuler toutes les marches.

Pour le Rassemblement, l’objectif de la majorité était bien connu. « Avec les avis de manifestation qu’ils ont lancés en même temps que nous, ça cachait déjà ce genre de choses. C’est un ordre que nous allons totalement ignorer. L’appel à manifester est maintenu et il sera massivement suivi croyez-le », a affirmé Félix Tshisekedi, président du Rassemblement.

Selon la majorité, tout le monde a le droit de manifester à n’importe quelle date ou le même jour que les autres. « A ce que je sache, il n’y a aucune disposition réglementaire, légale, constitutionnelle qui interdit aux partis politiques de manifester le même jour, même presque en même temps, sinon comment on ferait pendant la campagne. Une semaine serait réservée à la majorité, une semaine à l’opposition, une autre à la société civile, une autre aux indépendants ? Non. », a dit André Alain Atundu, porte-parole de la majorité.


Par Dieumerci Matondo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top