Liens commerciaux

0
Pourtant concernée par la réunion convoquée à Washington vendredi 17 novembre, la RDC n’a pas été invitée. Initiées par l’administration Trump, les discussions ont porté sur la sécurité, les échanges économiques et la bonne gouvernance en Afrique. Seuls 37 états représentés par leurs ministres des affaires étrangères ont pris part à cet échange sur les 54 que comprend le continent. La rencontre était présidée par le Secrétaire américain.

Le conseiller principal au Collège diplomatique du président de la République estime que « les États-Unis peuvent demander l’avis d’autres pays pour savoir ce qu’ils pensent de la situation en RDC. C’est une pratique diplomatique connue. Ils n’ont plus rien à entendre de nous parce qu’ils nous avaient déjà consultés ».

D’ailleurs, poursuit Kikaya Bin Karubi, cette absence « ne nous offusque vraiment pas, d’autant plus que nous avons des contacts fournis et sérieux avec les États-Unis d’Amérique ».

« L’ambassadrice des États-Unis à l’ONU est venue dans notre pays comme envoyée personnelle du Président Donald Trump. Elle s’est entretenue avec le président de la République et d’autres personnalités politiques du pays », rassure le conseiller principal du chef de l’état, pour qui, « cette non-invitation ne m’inquiète pas outre mesure. Nos relations diplomatiques avec les États-Unis d’Amérique sont au beau fixe », explique t-il.

C’est en rapport avec le cinquième dialogue stratégique annuel entre les USA et l’UA que cette réunion a eu lieu.

Par KKM
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top