Liens commerciaux

0
La Police a dispersé à coup de gaz lacrymogène les militants de l’UDPS à 18 heures dans la Commune de Bandalungwa, à Kinshasa, alors que Félix Tshisekedi sensibilisait sur la marche de ce dimanche 31 décembre.

« Comme nous l’avons fait à Mikondo et à Masina, nous étions à Bandal Synkin dans une parcelle avec une centaine de militants. Pendant que Félix Tshisekedi sensibilisait, une vingtaine de policiers ont fait irruption et ont demandé à tous les militants de sortir. Face à leur refus, les policiers les ont d’abord brutalisé physiquement avant d’utiliser du gaz lacrymogène. Il y a eu débandade. Certains militants ont même escaladé les murs », a dit à ACTUALITE.CD Michée Mulumba, attaché de presse de Félix Tshisekedi.

La même source indique que trois militants ont été interpellés par la Police.

« On a appris qu’un d’entre eux a été libéré, mais on est toujours sans nouvelle de deux autres », a-t-il ajouté.

Contacté par ACTUALITE.CD, le Colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la PNC, dit ne pas être informé de ce dossier.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top