Liens commerciaux

0
Interrogé au cours de l’émission Top Presse de la Radio Top Congo sur une éventuelle organisation d’un référendum pour permettre à Joseph Kabila de rester au pouvoir, Henri Mova, Secrétaire Général du PPRD, est resté évasif.
« Ce qu’un peuple fait, il peut le défaire. Vous ne pouvez pas faire une marche tout seul si le peuple en décide autrement. Je sais qu’un peuple reste souverain. Le peuple a le droit de se dédire ou de se tromper. Contre cela personne ne peut quoi que ce soit, même à une bombe atomique ne peut rien. Le référendum, c’est un droit reconnu à tous les citoyens », a-t-il dit.
Il affirme ne pas être prophète pour savoir ce qui va se passer.
« On a beau inscrire dans du marbre le texte, mais la volonté populaire en décidera », a-t-il ajouté.
Ce que dit l’article 5 de la constitution:
La souveraineté nationale appartient au peuple. Tout pouvoir émane du peuple qui l’exerce directement par voie de référendum ou d’élections et indirectement par ses représentants. Aucune fraction du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. La loi fixe les conditions d’organisation des élections et du référendum. Le suffrage est universel, égal et secret. Il est direct ou indirect. Sans préjudice des dispositions des articles 72102 et 106 de la présente Constitution, sont électeurs et éligibles, dans les conditions déterminées par la loi, tous les Congolais des deux sexes, âgés de dix-huit ans révolus et jouissant de leurs droits civils et politiques.
Ce que dit l’Accord du 31 décembre
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top