Liens commerciaux

0
La scène horrible s’est déroulée à la morgue de l’ex Hôpital Mama Yemo. Alors que la direction de l’UNC finissait avec toutes les formalités pour faire déplacer le corps de son combattant Hussen Ngandu, ce jeune kamerhiste tombé le dimanche 21 janvier sous les balles du régime Kabila, vers une autre morgue ; quelle n’a pas été la surprise de voir débarquer à Mama Yemo, un certain Botakile –conseiller du ministre du budget, Jean-Pierre Kangudia, en compagnie d’une femme et d’un autre homme. Motif de ce débarquement : prendre de force la possession du corps du très courageux Hussen Ngandu pour le placer sous le contrôle de Kangudia. En véritable et bon corrupteur, le ministre du budget avait pris soins de munir ses émissaires des valises pleines de billets de francs congolais neufs, pour persuader la famille du défunt à céder l’organisation des obsèques de Ngandu à Kangudia. Seulement parce que, Ngandu est un citoyen de Lemba, -fiel-, que Kangudia dispute avec l’actuel secrétaire général de l’UNC, Jean-Baudouin Mayo. Kangudia ne se débâterait jamais de cette façon si Ngandu habitait dans une autre commune qui n’a rien à voir avec la circonscription de Mont-Amba. Il a tenté une récupération politique qui s’est soldée par un fiasco. Un fiasco, puisque la famille Ngandu avec à sa tête la sœur aînée du disparu membre de l’UNC aussi a réservé une suite de non recevoir à la délégation du ministre du budget. Finalement, c’est la direction politique de l’UNC, qui va assurer l’organisation des obsèques de l’un de ses martyrs à tous les niveaux et à chaque étape. Toute honte bue, les émissaires de Kangudia sont rentrés faire rapport à leur chef, tous malheureux dans leurs petits souliers. Un comportement digne d’un vrai groupe de gangs politiques.
DEBORHA MBELU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top