Liens commerciaux

0
La France a condamné lundi les menaces contre les observateurs de l’ONU déployés dimanche dans la capitale congolaise pour répertorier les éventuelles violations des droits de l’homme en marge des marches initiées par le Comité Laïc de Coordination (CLC).

La France “s’inquiète (…) des violences et des menaces à l’encontre d’observateurs de la mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO)”, souligne un communiqué du Ministère français des affaires étrangères publié lundi.

“Certains de nos agents ont été menacés et molestés à Kinshasa par les forces de sécurité congolaises “, a déclaré à ACTUALITE.CD la porte-parole de la Monusco, Florence Marchal.

Le Quadorsay a appelé les autorités congolaises à “faire toute la lumière sur ces violences” afin que les responsables en “répondent devant la justice”, ajoute le même texte.

Les fidèles catholiques ont marché dimanche à Kinshasa et dans plusieurs villes du pays pour exiger du président un engagement solennel à ne pas se présenter pour un nouveau mandat.

Les forces de sécurité congolaises ont dispersé ces marches par des tirs de sommation et de gaz lacrymogènes, ont rapporté les reporters d’ACTUALITÉ.CD.

Six personnes ont été tuées selon la nonciature. La police a dressé un bilan de deux morts.

actualite.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top