Liens commerciaux

0
Comme on pouvait s’y attendre, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, a répondu ce mercredi 3 janvier 2017 aux déclarations faites le 1er janvier dernier par le cardinal Laurent Monsengwo, par rapport à la marche réprimée du 31 décembre.

Il accuse le cardinal de verser dans « l’incitation à la désobéissance civile ». A en croire le ministre des Médias, » c’est injuste de la part du cardinal de méconnaître le professionnalisme de nos forces de l’ordre… »

Quant à Félix Tshisekedi, « c’est un enfant qui ne mesure pas la hauteur de ses déclarations. Je ne peux même pas prendre du temps à parler de lui ».

Le leader du Rassop a, en effet, demandé à la communauté nationale et internationale de ne plus reconnaître Joseph Kabila comme président de la République à partir du 1er janvier 2018. Un » non sens » pour Lambert Mende qui brandi la Constitution, rappelant que « le président de la République reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau président élu ».

Enfin, le Comité Laïc de Coordination (CLC) est une structure » fantomatique sans domicile fixe « qui s’est invité sur la scène politique « pour faire la récupération d’une mobilisation lancée par des extrémistes de l’Opposition qui promettaient l’Apocalypse au 31 décembre 2017 ».

Times.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top